Nous écrire

james@objectif0verre.com

Un mois de janvier sans alcool, vive le Dry January !

ParCaroline,
le
Actualités
janvier sans alcool dry january ozv

Chaque année le thème du Dry January – ou mois de janvier sans alcool – revient et incite des milliers de personnes à stopper leur consommation d’alcool en début d’année.

Un effet de mode ? Pas vraiment, les effets bénéfiques pour la santé se manifestent très rapidement, découvrez-les !

Pourquoi un mois de janvier sans alcool ?

C’est “l’après” fêtes de fin d’année qui sonne le début des bonnes résolutions de début d’année. Depuis 2013, l’association Alcohol Change UK a lancé ce challenge qui consiste à ne pas boire une goutte d’alcool pendant tout le mois de janvier. L’objectif initial n’est pas de conduire à une abstinence totale ni de culpabiliser les consommateurs, mais juste de prendre du recul pour s’interroger sur sa consommation et ses effets.

Le mois de janvier sans alcool permet aussi de s’informer

Savez-vous que l’alcool est la deuxième cause de mortalité en France ? 41.000 décès par an selon Santé Publique France. Et selon L’Inserm, s’il est consommé de façon excessive, l’alcool contribue directement ou indirectement à 11 % des décès masculins et 4 % des décès féminins. Ces décès sont principalement liés aux cancers, aux maladies cardio-vasculaires, aux maladies digestives, aux accidents et aux suicides.

Janvier sans alcool : quels sont les bienfaits d’un Dry January ?

Le Dr Richard de Visser, psychologue à l’université du Sussex, a mené l’enquête auprès de 2.800 personnes inscrites à l’édition du Dry January, dont 800 ont été suivies pendant 6 mois. Ses conclusions, publiées dans le British Medical Journal indiquent qu’un mois sans alcool permet de réduire significativement la tension artérielle, le taux de cholestérol et le risque de diabète. 

Et du côté des challengers, à l’issue de ce défi voilà ce qu’ils constatent :

  • 67 % des participants estiment avoir gagné en énergie ;
  • 57 % en concentration ;
  • 71% ont amélioré leur sommeil ;
  • 58% ont perdu du poids ;
  • 54 % ont amélioré la qualité de leur peau ;
  • 88 % ont économisé de l’argent ;
  • 93 % des personnes interrogées se sentent mieux dans leur peau ; 
  • 80 % ont le sentiment d’avoir repris le contrôle de leur consommation d’alcool ;
  • … et 71 % ont compris qu’elles n’avaient pas besoin de boire pour s’amuser !

L’étude a permis de relever qu’après cette pause d’alcool, le rythme de consommation est passé de 3,4 unités d’alcool à 2,1 unités par semaine. 

Découvrez le Challenge Détox 30

Un mois sans alcool, pourquoi tous ces effets positifs ?

L’alcool perturbe en de nombreux points le fonctionnement du corps, en voici quelques explications simples en partant des avantages constatés par les challengers du Dry January :

Une perte de poids rapide

Les boissons à base d’alcool sont très caloriques. Un verre de vin blanc peut par exemple contenir jusqu’à 121 calories, et une pinte de bière, 150 calories. 

NDLR – il faut faire 20mns de sport pour perdre +/- 150Kal 😊

Diminuer même de quelques verres par semaine sa consommation permet de garder la ligne, voire de s’alléger de quelques kilos.

Un important gain d’énergie

Consommer de l’alcool peut donner l’impression d’être de meilleure humeur, c’est une impression et l’effet ne dure pas. Ce qui motive à boire encore et de plus en plus. La prise d’alcool, surtout en grande quantité, peut affecter les connexions du cerveau qui concernent l’humeur, l’anxiété, le stress et la dépression. Une fatigue qui ressemble à de l’épuisement moral et physique s’installe. Pour garder le sourire à très long terme, mieux vaut éviter la boisson alcoolisée. Mais l’alcool perturbe aussi le sommeil…

Des nuits plus reposantes

Le sommeil vient plus vite avec l’alcool, c’est la sensation d’être assommé plus que détendu qui prend le dessus. Un endormissement rapide qui assure des nuits agitées, réveillé-e par la soif car la déshydratation est là, suivi d’un besoin impérieux d’aller au wc… des nuits entrecoupées de rêves intenses quand ce ne sont pas des cauchemars. Le sommeil paradoxal qui nous permet de récupérer est alors quasi inatteignable… Le réveil matin est donc difficile !

NDLR – le constat sur l’amélioration du sommeil peut se chiffrer : je suis passé de 49mns à 2h40 de sommeil paradoxal par nuit 😊

Une meilleure concentration

Si les participants ont observé une amélioration de leurs capacités de concentration, principalement au travail c’est parce que l’alcool complique le maintien de l’attention pendant 48h. La lecture est compliquée car la mémoire est impactée, il faut répéter le déchiffrage des mots pour retenir les informations, parfois seulement partiellement. Sans alcool tout est plus simple et efficace.

Une peau fraîche et plus belle

L’alcool à un effet déshydratant permanent, ils sont particulièrement néfastes pour la peau. De plus, l’alcool expose à des carences en zinc, susceptibles d’entraîner des rougeurs au niveau du visage.

Un estomac et un foie plus sains

Même une faible quantité d’alcool peut irriter l’estomac en augmentant la production d’acide. La sensation d’irritation n’est qu’un début d’inconfort qui peut aller vers des dommages bien plus dramatiques. En plus, de manière systématique, le foie va s’occuper de traiter en premier l’alcool pour l’éliminer, car il ne peut pas être stocké, et pendant ce temps : les graisses ont le temps de s’installer, principalement au niveau abdominal…

Janvier sans alcool c’est aussi la garantie de séances de sport plus efficaces

Sans alcool on est plus hydraté donc adieu les crampes et bonjour les muscles, car l’alcool a aussi un effet négatif sur la synthèse des protéines.

… Et puis, on fait d’importantes économies ! 

Vous allez peut-être faire ce mois de janvier sans alcool ? Voici quelques conseils 

  1. Fixez-vous des objectifs à atteindre et ne soyez pas trop dur avec vous-même. Certains parviennent à stopper directement leur consommation. D’autres avancent par étape. L’abonnement à Objectif0Verre vous accompagne et vous permet de rester motivé-e pour réussir votre Dry January.
  2. Evitez la tentation. Pas de bouteille à la maison, même pour cuisiner ! Rangez vos verres à vin, tire-bouchon et autres décapsuleurs. Pensez tout de suite aux boissons sans alcool, il y en a plein ! Kombucha, jus, bières, etc…
  3. Pratiquez une activité physique régulière surtout à l’heure de vos consommations, mangez équilibré en vous faisant plaisir et contournez les causes des stress inutiles. 
  4. Préparez -vous aux moments festifs : apportez vos bières ou boissons sans alcool. 
  5. Pensez aussi à vous entourer de proches qui vous soutiennent. Plus nous sommes nombreux à suivre le mouvement, plus c’est facile ! Alors, motivez vos proches à vous suivre et venez partager tous vos moments avec nous sur les réseaux sociaux (ou sur le groupe privé Facebook).
Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email

On vous rappelle

On vous

Rappelle

Discrétion assurée

Suivez-nous sur les réseaux