Nous écrire

james@objectif0verre.com

L’art de la sieste en 6 astuces

ParCaroline,
le
Mental
Comment profiter de sa sieste au maximum ?

Comment profiter de sa sieste au maximum ? Voici 6 astuces utiles dans votre parcours et vos challenges.

Si notre cerveau est naturellement capable de produire des neurones toute sa vie, il a pourtant besoin d’être entretenu pour pouvoir continuer à fonctionner correctement. En effet, le cerveau a, certes, besoin d’être stimulé, mais il nécessite également de quelques moments de répit.

Surtout en ce moment, où où vous vous défiez vous même dans votre cheminement ou vote challenge. C’est donc l’occasion de se reposer un peu plus que d’habitude. Ainsi, la sieste se présente comme un moment de quiétude et de régénération pour nos méninges.

Depuis déjà plus de vingt ans, le psychologue Bill Anthony, directeur du Centre de réhabilitation psychiatrique à l’université américaine Harvard, étudie et vante les mérites de la sieste. Selon lui, elle favoriserait la mémorisation et, par une remise à neuf du cerveau, permettrait d’assimiler de nouvelles données. L’étude publiée dans le Medical News Today, réalisée par le Dr Matthew Walker, professeur adjoint de psychologie à l’Université de Californie à Berkeley, et ses collègues, va même plus loin puisqu’elle démontre qu’ “une sieste d’une heure peut considérablement augmenter et restaurer la puissance cérébrale: non seulement cela rafraîchit l’esprit, mais peut aussi vous rendre plus intelligent.” ont-ils déclaré. Seul problème, opter pour une sieste aussi longue peut vous emmener à ressentir une légère somnolence au réveil.

Alors comment faire pour profiter d’un mini repos qui nous regénère au réveil ?

Les 6 éléments pour faire une sieste réparatrice

Une bonne mise en condition

Pas beaucoup de temps a consacrer à votre sieste ? Rien de plus énervant que d’avoir votre petit vélo ou Monkey mind qui s’excite. Vos pensées sont envahissantes et vous empêchent de vous relaxer. Pour éviter ce désagrément, pratiquez la respiration de pleine conscience.

Respirez calmement, et comptez de 17 à 0. A l’inspiration, dites dans votre tête 17, à l’expiration dites 17. Puis à la prochaine inspiration 16 etc… Jusqu’à 0. Si pendant votre décompte, votre esprit s’évade. Constatez le, remerciez le et revenez à l’exercice mais… en repartant de 17. Et si vous arrivez à 0, recommencez à 17 etc…

Essayez et vous verrez, la pleine conscience est un outil excellent pour vous endormir.

Une durée de 20 minutes

Vous êtes-vous déjà senti plus léthargique après une sieste ? Si oui, c’est sûrement parce que vous vous êtes assoupi trop longtemps. Comme nous vous le disions précédemment, faire une sieste d’une heure est certes très avantageux pour votre mémoire, mais ça l’est moins pour votre énergie. Donc si vous ne disposez pas de soixante minutes pour faire votre sieste, ce n’est pas grave. D’ailleurs, le laboratoire Biron, estime que la durée idéale d’une bonne sieste est de dix à vingt minutes. Dépasser ce temps de repos, peut vous dérégler et diminuer votre durée de sommeil nocturne. Pour éviter les siestes excessives, vous pouvez régler une alarme ou demander à un membre de votre famille de vous retirer des bras de Morphée à une heure prédéfinie.

Un créneau en début d’après-midi

Vous piquez du nez après avoir mangé ? C’est normal ! Comme l’explique le Dr Chicheportiche-Ayache, médecin nutritionniste, “Les pics de somnolence surviennent en fin de nuit et en début d’après-midi, vers 14h30/15h. C’est purement physiologique et c’est un facteur sur lequel on ne peut pas agir”. De plus, après avoir fait la sieste l’après-midi vous vous réveillerez avec une bonne partie de la journée devant vous, ce qui laissera à votre corps suffisamment de temps pour revenir à la somnolence lorsque vous serez prêt à vous coucher le soir.

Un environnement reposant

Certains après-midi, vous pouvez vous sentir si fatigués que vous pourriez vous endormir en entendant le bruit d’un marteau-piqueur à côté de vous. Cependant, vous profiterez probablement davantage de votre sieste si vous vous installez dans un environnement plus calme. En ce qui concerne la position du corps, il est généralement préférable de faire la sieste de la manière qui vous permet de mieux vous reposer la nuit.

Des objectifs de détente

Le stress lié aux contraintes de temps pour diverses raisons, “Je suis fatigué, mais je dois aller chercher les enfants, téléphoner pour une réunion, amener le chien chez le vétérinaire dans 60 minutes, etc.” est un moyen infaillible de vous empêcher de faire une sieste. Pour atténuer ce sentiment de course contre la montre, vous pouvez changer votre état d’esprit en vous disant simplement à quel point ce serait bon pour vous de vous reposer. Essayez d’oublier tout ce qui vous tracasse, d’y faire faire abstraction, afin de vous allonger pour une courte pause à la mi-journée.

Un réveil en interlude

Une fois la sieste terminée, ne vous attendez pas à passer immédiatement de l’état de somnolence à l’état d’énergie maximale: la plupart des gens ont besoin d’environ dix minutes pour se réveiller complètement après une sieste. Essayez de vous étirer, de bouger un peu ou de regarder par une fenêtre lumineuse.

Cependant, si vous avez systématiquement sommeil après votre déjeuner, c’est peut-être parce que votre sommeil nocturne est léger. En attendant, grâce à la liste d’astuces vous permettant de réaliser une sieste d’appoint, vous faites non seulement du bien à votre esprit mais aussi à votre cerveau.

Pensez aussi que l’arrête de l’alcool vous donne un nouveau rythme, de nouvelles phases de récupération et un sommeil plus réparateur… Surfez sur ces bénéfices pour tester la sieste!

Source : Annaëlle Ntsame

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email

On vous rappelle

On vous

Rappelle

Discrétion assurée

Suivez-nous sur les réseaux