Nous écrire

james@objectif0verre.com

Alcool et âge ne font pas bon ménage!

ParJames Wolff,
le
Santé
Alcool et age ne font pas bon ménage

J’ai 52 ans, le bel âge dit on ! Quand j’avais 30 ans, je regardais les personnes dans leur 50aine avec envie. Je me disais que ça allait enfin être le calme et la sérénité: des enfants grands, beaux, intelligents, une personne avec qui je partagerai affectueusement ma vie, un job génial dans lequel je serai reconnu expert avec un salaire confortable. La bella vita quoi !

Bon, ok, j’ai presque tout ça, je l’avais presque. Et puis mon ami vin blanc est arrivé ! Au début ça allait j’arrivais à gérer les lendemains, me lever et aller travailler…

Et puis patatra, passé 50 ans, tout a changé !

Les lendemains se sont transformés en journées entières dans un état léthargique. Incapable de bouger, de me lever, de manger. L’enfer… J’ai même souvent appelé le bureau pour dire que j’étais malade. J’ai commencé à ne plus être capable d’être moi. Je me suis donc demandé pourquoi avec l’âge, certains supportent moins bien l’alcool et les lendemains. Bon, bien sûr, ma consommation avait augmenté ces dernières années. Selon mes recherches, la quantité impacte évidemment l’état général, mais pas que. Voilà pourquoi:

Avec l’âge, la circulation du sang est moins dynamique.

Les organes essentiels à l’élimination de l’alcool sont  moins irrigués. Ils travaillent donc plus lentement et l’alcool a tendance à s’installer plus longtemps. Première piste pour expliquer ce gros besoin de sommeil !

Ensuite logiquement, le foie et les reins vieillissent avec vous !

Et oui, nous n’avons plus le foie d’un jeune de 20 ans ! Non seulement nous les avons maltraités pendant des années mais en plus ils ont aussi 50 ans ! Ils sont moins efficace et métabolisent moins bien l’alcool qu’ils mettent beaucoup plus de temps à éliminer de notre système.

Plus le corps vieillit et moins la proportion en eau dans le corps est importante.

Chez les Hommes de 25 ans elle est de 60%, et 55% chez les femmes. En vieillissant, ce pourcentage baisse à 50%. Et comme l’alcool se dilue dans l’eau, et que nous en avons moins, logiquement non seulement on encaisse moins bien mais, en plus, on met plus de temps à éliminer.

Moins hydraté veut aussi dire, moins bon sommeil !

Avant je tombais comme une pierre et dormais mes 8 heures d’affilé. Et à 50 ans… Je me réveillais souvent pour boire et aller aux toilettes. Chaque réveil détruisait mes phases de sommeil paradoxal (REM). Moins bon sommeil égal grosse fatigue le lendemain, et donc une journée perdue.

Et ma tête dans tout ça ?

Ah certes je m’étais bien amusé la veille ! A quel prix ?! La fatigue était un élément que j’arrivais à gérer. Ce qui était plus difficile était la culpabilité de rester au lit, de ne pas aller travailler, de ne pas faire à manger à mes enfants et j’en passe. Imaginez les angoisses que ça me créait. Il faut croire que mon cerveau a également vieilli et n’était pas du tout content d’avoir à gérer tout ça. Le message était clair !

En résumé

Avec l’âge nous sommes plus déshydratés qu’avant, notre circulation sanguine est moins efficace qu’avant, notre foie et nos reins ont plus de mal à éliminer, d’où une plus grande difficulté à gérer les lendemains. Mais la bonne nouvelle c’est qu’il y a de plus en plus de boissons sans alcool pour faire la fête ! Plus besoin de Champomy ! En cherchant bien vous trouverez des bières sans alcool délicieuses, des vins qui tiennent la route – ok ils ne sont pas faciles à trouver – Et puis du Champagne, du Nosecco, Gin et autres spiritueux sans alcool qui sont tout à fait sublimes.

D’ailleurs on les a tellement aimés que nous avons fait plusieurs dégustations, allez vite voir laquelle des boissons sans alcool vous conviendra le mieux !

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email

On vous rappelle

On vous

Rappelle

Discrétion assurée

Suivez-nous sur les réseaux