Nous écrire

james@objectif0verre.com

Consommer de l’alcool… sans alcool. Et aimer ça!

ParCaroline,
le
Tests produits
Consommer de l'alcool... sans alcool. Et aimer ça!

Dans une société ou on sanctifie l’apéro, le champagne, la bière et… le pinard, comment voulez-vous qu’on s’en sorte?! Il faut être sacrément subversif pour assumer le choix de ne pas boire en société.

Pour nous rendre les choses plus supportables, moins tentantes, plus discrètes aussi, nous avons pratiqué l’art de la substitution. Découvrez quelques uns de nos choix*!

Le champagne sans alcool

Ce qui est bien avec le champagne c’est qu’on vous le vend comme étant le plus light des alcools et qu’il est réservé aux grandes occasions… alors comment le refuser? Mariages ou anniversaires, ses bulles sont un des piliers de la fête et du partage de la joie. Pas de coupette?

Espèce de rabat-joie! Voilà. Votre refus génère de la frustration chez les autres.

Non content de devoir faire face à nos propres dilemmes intérieurs, il faut en plus supporter de devoir refuser, une fois, deux fois, trois fois, s’expliquer ecnore, se justifier et même parfois… céder. Le manque de respect de ceux qui veulent vous faire du bien, en vous contraignant à partager ces verres, est souvent difficile à supporter.

ALORS on a de belles alternatives.

Avoir un complice, un ami au courant de nos choix, ce serait parfait! Mais s’il n’y en a pas on se débrouille: le champagne sans alcool est complètement indécelable avec son packaging parfait, sa couleur dorée et son nez fruité. En bouche on pourrait s’y méprendre aussi! Il est indécelable, le plus difficile c’est de ne pas se le faire piquer!!

Le vin rouge sans alcool

C’est le vin le plus difficile à remplacer. Surtout lorsqu’on aime le fromage !

Restez zen, les vins rouges sans alcool n’ont pas simplement le goût du jus de raisin, ils peuvent avoir une certaine âpreté, même s’ils restent forcément plus légers et moins charnu en bouche. Il faut de la tolérance pour s’y habituer. Certains d’entre nous préfèrerons consommer autre chose, mais pour le plaisir et pour le geste, dans un premier temps, ces substituts sont appréciables. Et, ils nous permettent de ne pas avoir à justifier encore une fois, une énème fois, de ne pas apprécier ce sublime grand cru qu’on nous a offert… Allez, passons au camembert, c’est lui la star finalement!

Le vin blanc sans alcool

Bien frais ou avec un fond de sirop de cassis, le vin blanc donne le change. Il accompagne aussi bien l’apéritif que les repas. Certains de ces vins sans alcool tiennent suffisamment la route pour être réellement appréciables. Pas sucré et avec une petite longueur en bouche appréciable, on peut se faire plaisir sans se frustrer. Un bon plan pour nous tous, à retenir!

Le vin rosé sans alcool

La période des barbecues ouvre la période du rosé! Le rosé c’est fruité, festif et frais. Les rosés sans alcool sont tout à fait à la hauteur du moment que l’on partage. Ils sont bons, il en existe pour tous les goûts selon qu’on les aime plus ou moins secs. Il faut les tester, il n’y a que cela : essayer, goûter et apprécier. Il est même probable que certains s’en servent un verre sans se rendre compte de ce qu’ils boivent!

La bière sans alcool

Une petite bière bien fraîche en terrasse? Maintenant que c’est possible vous pouvez le faire! Alors filer sur le web chercher les bars qui servent de la pression sans alcool. Il y en a quelques-uns dans les capitales, mais beaucoup n’en ont pas. Mais il existe de la bonne bière sans alcool qui permet de partager la joie de la mousse entre potes. Parfois on téléphone avant et on demande le nom de celle qui est commercialisée par le café en question, comme ça plutôt que de dire “une bière sans alcool svp”, vous direz “une XXXXX svp” et personne ne relèvera une énième fois que vous ne buvez pas d’alcool.

*(OZV n’a pas de partenariat avec les sociétés qui commercialisent ces produits)

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email

On vous rappelle

On vous

Rappelle

Discrétion assurée

Suivez-nous sur les réseaux