Nous écrire

james@objectif0verre.com

La bière sans alcool (1)

ParJames Wolff,
le
Tests produits
Bière sans alcool OZV

L’explosion du marché de la bière sans alcool

Alors que la consommation mondiale d’alcool baisse régulièrement, il semble que les consommateurs se tournent vers un style de vie plus sain et équilibré. L’essor du mieux-être, de la consommation de produits “sains”, amène de plus en plus de personnes – dont une majorité de jeunes – à se tourner vers des alternatives à l’alcool. Une tendance qui s’installe à long terme dans notre société.

De nombreux producteurs industriels ou artisanaux ont compris la tendance (et le filon).

La bière “sans alcool” tire particulièrement son épingle du jeu avec des productions très variées aux gouts très proches des bières alcoolisées. Une production qui entraine l’explosion d’ouvertures de bars proposant des boissons sans alcool: mocktails & bières sans alcool en tête. Les grandes surfaces surfent également sur la vague.

La législation “sans alcool”

En Europe, une bière sans alcool ne doit pas dépasser 1,2% vol mais les producteurs ont bien compris qu’à ce taux d’alcool, ils n’en vendraient pas beaucoup. Toutes les bières sans alcool que nous avons trouvées ne dépassent pas 0,5% vol. Malheureusement l’étiquetage autorise les producteurs à utiliser l’affichage 0:0 (bière zéro) au lieu du vrai taux d’alcool. Cette incohérence a nourri de nombreux rejets et incompréhensions de la part des consommateurs.

Nous écrirons un autre article sur le sujet des “boissons sans alcool” pour ou contre. Il ne faut pas oublier que chaque personne à une histoire différente et si certaines sont contre, d’autres ont trouvé dans ces substituts des aides importantes et efficaces pour rester sobre.

La production des bières sans alcool, comment ça marche?

Plus rien à voir avec la Tourtel ou Buckler d’antan, les techniques de production ont évolué.  Il existe plusieurs procédés qui ont chacun leurs avantages et inconvénients.

Première technique – produire une bière sans alcool :

Les sucres présents dans la levure sont fermentés et produisent de l’alcool et du CO2.

En utilisant une levure légère en sucre, les producteurs pratiquent une fermentation basse pendant laquelle peu d’alcool est produit. Ils peuvent également faire une fermentation très rapide pour éviter la transformation du sucre en alcool. Ces techniques ont l’inconvénient de produire des bières soit avec peu de saveur soit avec plus de sucre.

Deuxième technique – enlever l’alcool après le brassage :

Trois possibilités : osmose, évaporation ou distillation sous vide :

  1. L’osmose consiste à faire passer la bière sous pression dans une membrane pour séparer les molécules d’alcool du reste de la boisson. Cette méthode a l’avantage de produire des bières à très faible taux d’alcool (<0,5%) qui gardent tout le goût de la bière d’origine. Le processus est cependant très cher et nécessite un investissement lourd.
  2. L’évaporation : La bière est chauffée à 80°c pour permettre à l’alcool de s’évaporer.
  3. La distillation sous vide est semblable à l’évaporation mais sous vide. La création du vide permet de chauffer moins fort et de mieux garder les saveurs de la bière.

Il est possible, selon la méthode utilisée, que les arômes et saveurs de la bière d’origine soient dénaturées. Les producteurs ajoutent souvent des arômes naturels d’agrumes pour relever le goût de la bière.

La plupart des bières sans alcool trouvées dans les supermarchés sont “basiques” (Heineken, 1664, Affligen, Despérados etc..). Elles ont l’avantage d’être facilement accessibles et peu chères. Même si le goût suit celui la bière alcoolisée de la marque, cela reste une blonde basique.

Il faut tout de même noter que les grandes brasseries proposent des bières à 0,03% vol alors que les plus petites brasseries sont entre 0,2 et 0,5% vol.

J’ai contacté le site www.désalcoolisation.com et d’après eux : ” Il semblerait que les brasseries de très grandes capacités comme Heineken ou 1664 utilisent des machines de désalcoolisation plus performantes que les plus petites brasseries. Les petites brasseries font fermenter la bière à très basse température dans des brassins dédiés à cette technique, ce qui permet de dégrader le sucre en générant de l’alcool en très faible quantité.”

Nos Tests de bières sans alcool  :

Si  vous recherchez une vraie expérience du goût, tout en consommant une bière quasi sans alcool (+/- 0,3% vol), ne vous posez pas de problème : commandez sur Internet. Elles sont un peu plus chères mais l’expérience est tout à fait bluffante.

IMPLOSION – 0,3% vol. alcool ⭐️⭐️⭐️⭐️

  • Brasserie Danoise To Oi – 🇩🇰
  • Bière blonde légèrement amère avec des goûts de pèche et citron.

BROOKLYN SPECIAL EFFECTS – 0,4% vol. alcool    ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️

  • Brooklyn brewery – USA 🇺🇸
  • Bière blonde avec une robe ambrée. Saveur de pain, de caramel, de pin, herbes et agrumes. Délicieuse… Ma préférée. En plus on la trouve dans les (grands) supermarchés.

CENTENNIAL IPA – 0,0% vol. alcool     ⭐️⭐️⭐️

  • Coast Beer Co Brewery – USA 🇺🇸
  • Version sans alcool de la célèbre bière américaine Founders Centennial IPA. Bière Blonde tenant son nom du houblon Centennial. Légère amertume d’agrumes. Mauvais point, même si le design de la canette est sympa et elle a bon goût, impossible de connaitre le taux réel d’alcool.

KONX – 0,3% vol. alcool   ⭐️⭐️⭐️

  • Brasserie Omnipollo – Suéde 🇸🇪
  • Pale Ale, Bière blonde à la robe jaune pâle, arômes surprenants de fruits exotiques, légèrement amer. A mon gout, les fruits sont trop présents.

VANDERSTREEK FUN HOUSE – <0,5% vol. alcool  ⭐️⭐️⭐️⭐️

  • Brasserie Vanderstreek – Pays Bas 🇳🇱
  • Au nez on retrouve dans un premier temps les notes de malt qui sont suivies par celles de houblon. Une bière au goût très doux et équilibré, fruitée et savoureuse. Vanderstreek produit également 6 autres bières 0,0 dont la No Sour Losers à < 0,3% alc.

JAMES BLONDE 007 contre Dr. No alcool – 0,7% vol. alcool ⭐️⭐️⭐️

  • Bulles de Provence – France 🇫🇷
  • Un joli clin d’oeil à James Bond ! Ayant le même prénom, ça a bien sûr éveillé ma curiosité. Série Limitée. Bière agréable avec une légère mousse. Bonne amertume avec un léger acidulé. Désolé Bulles de Provence, on a bien aimé le design décalé et le gout de la bière mais 0,7% vol alc c’est un niveau assez élevé qui me met un tout petit peu mal à l’aise. Je sais c’est psychologique mais c’est comme ça. Bière agréable tout de même

JOPEN NON IPA Craft Beer – 0,3% vol. alcool  ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️

  • Jopen BV – Pays Bas 🇳🇱
  • Brassée avec une levure spéciale produisant très peu d’alcool, la Jopen Non IPA a le caractère d’une bière blonde artisanale de haute fermentation mais à faible teneur en alcool. Non seulement elle a gagné la médaille d’Or au concours Européen des bières dans la catégorie “sans alcool” mais en plus elle est tout simplement délicieuse. 5 étoiles !

NO WORRIES – 0,5% vol. alcool  ⭐️⭐️⭐️⭐️

  • Lervig Aktiebryggeri – Norvège 🇳🇴
  • Un très bonne bière blonde légère, agréable. Robe jaune-orange coiffée d’une fine mousse blanche. Saveurs fruitées, houblonnées et désaltérantes. Sans souci

FORCE MAJEUR – 0,5% vol. alcool  ⭐️⭐️⭐️⭐️

  • Force Majeur – Belgique 🇧🇪
  • Premier Brasseur Belge sans alcool. Force Majeur propose 5 “couleurs” et saveurs différentes. De la blonde légère à la brune plus corsée. Nous avons testé la blonde et c’est franchement une réussite. Petit bémol, comme d’habitude les designers affiche 0% alcool et il faut une loupe pour trouver en touuut petit : 0,5%

ENCORE PLUS DE TEST DE BIERES

Nous avons référencé environ 100 variétés différentes !

Sources : SlateDesalcoolisationSaveur-bièreBtoBeer

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email

On vous rappelle

On vous

Rappelle

Discrétion assurée

Suivez-nous sur les réseaux